Jump to main content

Thrombose Veineuse Profonde ou Phlébite (TVP)

Envoyer à un ami Impression Voir plus de services A Partager:

La thrombose veineuse profonde est la formation de caillots de sang dans les vaisseaux. Le sang en général ne coagule pas dans les vaisseaux et le développement de tels caillots peut entrainer les problèmes suivants:

La thrombose veineuse profonde peut potentiellement survenir dans chaque vaisseau sanguin et peut avoir des conséquences fatales  si elle obstrue le flot de sang vers des organes vitaux. Dans le contexte du voyage par les airs, nous sommes concernés par la TVP qui survient dans le bas des jambes.

Les veines profondes dans le bas des jambes sont situées dans les muscles des mollets. La compression des veines par contraction musculaire, cause un effet de pompe (le muscle pompe) favorisant le retour du sang vers le cœur. Si le muscle qui pompe ne fonctionne pas (par exemple, dans le cas d’une immobilisation), le sang qui coule dans les veines peut diminuer (connu sous le nom venous  stasis) à un point tel que de petits caillaux peuvent se former. La plupart de ces derniers sont trop petits pour causer des problèmes. Cependant, ils peuvent quelquefois accroitre significativement ou s’associer dans le but de produire une thrombose qui obstrue considérablement le flux sanguin.

Etre immobile dans un siège assis  est une prédisposition  évidente au syndrome de la TVP étant donné que les veines des jambes peuvent être compressées et donc causer une stasis. La TVP est connue pour survenir  chez les passagers qui effectuent un trajet long courrier par la route, par les voies ferrées et par les airs. Le facteur commun de tout cela est l’immobilité plutôt que l’environnement. Les cabines pressurisées et la haute altitude d’un avion n’ont aucun impact sur le risque de développer une TVP.

Pourquoi est-il quelquefois appelé le « Syndrome de la classe économique » ?

Le terme « Syndrome de la classe économique » a pour la première fois été utilisée en 1977 dans un article dont le titre était «Pulmonary thromboembolism after travel». Il est en réalité, un terme inexact étant donné qu’il n’existe aucun lien ferme entre le voyage par les airs quelle que soit la classe de voyage et le développement de la TVP. Les longues périodes d’immobilité dans les trains, les bus et les automobiles induisent les mêmes risques. Un rapport de la Chambre des Lords recommande l’usage du terme plus approprié de « Thrombose du voyageur ».

A quelle fréquence survient la TVP et devient-il de plus en plus commun?

Le taux normal de survenu dans la population normale au Royaume-Uni est de 1 pour 1000 à 1 pour10000 chaque année, selon l’âge. Selon l’étude Wright 1 pour 6000 passagers développe le DVT après des périodes d’immobilité de plus de 4 heures.

Est-ce que certaines personnes sont plus touchées que d’autres concernant la TVP ?

Il y a plusieurs facteurs qui prédisposent certaines personnes à développer un TVP. Ce sont les suivants :

  • Les personnes de 40 ans et plus
  • Les femmes enceintes*
  • Les fumeurs
  • L’obésité
  • Des antécédents passés ou actuels pour les personnes qui souffrent d’un cancer ou d’une tumeur maligne
  • Des désordres sanguins qui conduisent à une tendance à l’augmentation des caillaux de sang
  • Des maladies cardiaques ou des maladies liées aux vaisseaux sanguins*
  • Des antécédents personnels et familiaux de TVP ou des antécédants d’embolie pulmonaire
  • Une opération chirurgicale récente ou blessure majeure, particulièrement sous le niveau de la taille.
  • Des thérapies des hormones œstrogènes, incluant la contraception orale.
  • Une immobilisation ancienne / récente
  • Une diminution des fluides du corps causant une viscosité accrue du sang
  • Des veines variqueuses

Evidemment, si plus d’un des points ci-dessus vous concerne, le risque de souffrir de la TVP est accru. Si tel est le cas, ou si vous êtes concernés par un des point marqué par un « * », nous vous suggérons de consulter votre médecin avant de partir en voyage.

Quels sont les moyens de réduire mon risque concernant la TVP lorsque je voyage par les airs?

La cause majeure demeure l’immobilité, vous pouvez faire beaucoup de chose pour réduire ce risque, et par conséquent minimiser votre risque de souffrir de la TVP. Quelques suggestions :

  • Marcher dans la cabine, si les conditions le permettent, une fois toutes les 2-3 heures pour éviter les longues périodes d’immobilité. Se déplacer dans la cabine pendant les vols longs courriers  vous aidera à réduire les longues périodes d’immobilité, bien que cela ne soit pas toujours possible. Tout ce qui peut faire bénéficier votre santé doit être équilibré avec les risques de blessure si l’appareil était soumis à des turbulences.
  • Bougez vos jambes et vos pieds pendant 3 à 4 minutes par heure pendant que vous êtes dans votre siège  pour que votre muscle dit « pompe » travaille et évite le stasis.
  • Faites quelques exercices d’étirement quand vous allez aux toilettes.
  • Evitez de porter des collants autour de la taille et de porter des vêtements serrés autour du corps
  • Ne placer pas les bagages à mains à un endroit qui gênerait les mouvements des jambes et des pieds.
  • Les individus à risque doivent consulter leur médecin au sujet des mesures préventives  qui pourraient inclure des faibles dosages d’aspirine soluble, le port de bas de cotention ou même la prise d’anticoagulants pour ceux présentant les plus hauts risques.
  • Evitez de commencer un voyage en étant dans un état de déshydratation (par exemple, après avoir bu beaucoup d’alcool ou après avoir été exposé à une forte chaleur pendant de longues périodes)
  • Boire du café, du thé, et de l’alcool uniquement de manière modérée étant donné que ce sont des diurétiques et éviter la déshydratation.

Notre magazine de bord, Discovery, et les vidéos de sécurité en vol incluent également des conseils et des exercices à faire en vol dans le but de prévenir la TVP.

Quels sont les symptômes de la TVP?

Les caractéristiques majeures du TVP sont :

  • Douleur ou sensibilité des muscles du mollet.
  • Gonflement de la jambe, particulièrement si cela survient seulement sur une jambe. La plupart des jambes ont un petit degré  de gonflement de chaque pied après un long voyage, mais c’est seulement dûe  à une accumulation d’eau résultant de la gravité sans conséquence.
  • La température de la peau qui augmente et/ou la rougeur de la jambe
  • Dilatation des veines juste sous la peau de la jambe.

Si vous faites l’expérience d’un des syndromes mentionnés après votre vol, nous vous suggérons de consulter un médecin pour un contrôle.
Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les liens suivants qui vous seront utiles :

Décharge de responsabilité

Le contenu ci-dessus fournit par Cathay Pacific a pour unique but d‘informer. Il ne peut être utilisé, copié ou re publié  par toute personne  sauf autorisation expresse de Cathay Pacific. Cathay Pacific a examiné attentivement le contenu et considéré toutes les étapes que nous considérons comme importantes pour établir leur exactitude. Nous ne déclarons pas que le contenu soit exhaustif concernant le sujet et ils ne peuvent pas concerner toute personne qui pourrait être intéressé par le sujet en question. Il ne peut ni être traité ou substitué des conseils fournis par des personnes compétentes. Nous invitons et conseillons toute partie intéressée à se référer à un professionnel de la santé (médical ou autre) pour toute question.